La rentrée 2019 à la CREQC

La Chaire de recherche du Canada en études québécoises et canadiennes (CREQC) lance ses activités pour l’année 2019-2020 avec un important colloque le 5 septembre portant sur La réforme du mode de scrutin au Québec sous l’angle comparatif.

Fort de l’obtention de deux importantes subventions de recherche en 2019 (Secrétariat du Québec aux relations canadiennes et Conseil de recherche en sciences sociales) totalisant près de 600 000$, la CREQC mènera, de concert avec le Groupe de recherche sur les sociétés plurinationales (GRSP) et le nouveau Centre d’analyse politique; constitution et fédéralisme (CAPCF), plusieurs activités de recherche et de transfert des connaissances. De même, l’étroite collaboration de la CREQC avec le Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie s’intensifie grâce entre autres à l’accueil de Benoît Morissette, gagnant du concours postdoctoral du CRIDAQ pour l’année 2019-2020. Benoît mènera entre autres un important projet en vue de mieux cerner La rivalité entre les partis politiques municipaux au service de l’intégration au Québec et au Canada.

La CREQC accueille Oscar Berg (MA, science politique, Université pontificale catholique du Rio Grande do Sul) et Gustavo Santafé (MA, science politique, UQAM) – deux nouveaux doctorants – dont les projets de thèse portent respectivement sur Les transitions démocratiques et sur Les fédérations en quête de fédéralisme. Se joindra à eux Eneko A. Romero, doctorant en séjour de recherche de l’Université du Pays basque, qui entreprend une étude comparative des cas basque, belge et québécois au chapitre de l’institutionnalisation des pratiques syndicales dans ces trois régions.

Il me fait particulièrement plaisir d’annoncer la soutenance de deux thèses en début d’automne. La première thèse est celle rédigée par Marc-André Houle et elle porte sur les politiques de reconversion industrielle au Québec (les cas de Sorel-Tracy et de Drummondville. La deuxième thèse a été rédigée par Jean-Rémi Carbonneau et traite de l’évolution des régimes linguistiques en Allemagne et en Espagne.

D’excellentes nouvelles du côté de nos ancien.ne.s diplômé.e.s. La postdoctorante Dilan Ockuoglu se joint au Centre Einaudi de l’Université Cornell. Étienne Schmitt poursuit un postdoctorat avec André Fazi à l’Université Corte en Haute Corse. Entretemps, nos étudiants à la maîtrise Rosa Pires (Prix du meilleur mémoire de l’Institut de recherches et d’études féministes) et Étienne Cardin-Trudeau ont respectivement été admis avec des bourses au programme de doctorat en science politique à l’Université Concordia et à l’Université de Toronto. Enfin, Julien Verville a obtenu un premier poste au Collège Ahuntsic après avoir reçu le Prix du livre politique pour avoir rédigé le meilleur mémoire en compétition – le mémoire de Julien traite du sujet de l’heure au Québec : La réforme du mode de scrutin et il sera publié cet automne chez Fides

Alain-G. Gagnon
Titulaire

Voir toutes les nouvelles